Foire Aux Questions

Pourquoi le projet propose-t-il de dévier l’avenue de la Poste ?

La proposition de dévoiement de l’avenue de la Poste résulte des travaux réalisés lors de l’étude préalable de 2011. Le déplacement de la route permet de créer un espace central dont le type d’aménagements reste à définir dans le cadre du projet « Cœur de Ville ». Cette solution permet également d’apaiser la circulation de transit et de favoriser l’usage du centre-ville par les piétons.

En outre, le dévoiement est en relation directe avec l’introduction du Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) afin d’améliorer la fluidité du trafic routier d’origine ou destination les Hauts de Gex par la réduction de la charge des flux de transit sur le rond-point du Patio créé par la priorisation du bus sur tout l’axe.

 

Quel est l’intérêt de positionner l'arrêt de la ligne expresse du Bus à Haut Niveau de Service en centre-ville ?

La mise en œuvre du Bus à Haut Niveau de Service à Gex et Ferney-Voltaire est porté par le Département de l’Ain. Le choix de l’arrêt terminus en centre-ville est un atout stratégique pour la Ville dans sa volonté de redynamiser l’activité commerciale. L’aménagement urbain proposé dans le cadre du projet « Cœur de Ville » doit être irrigué par les différents modes de transport et ainsi amener les usagers du transport en commun au même titre que tout autre client cible à profiter des commerces et des services présents dans le secteur.

 

A-t-on quantifié l’impact réel du trafic routier sur le centre-ville ?

Dans le cadre de l’étude « déplacement » commandée par la Ville, les comptages routiers effectués au mois d’octobre 2015 indiquent un trafic journalier important sur les principaux axes de circulation traversant le centre-ville.

On dénombre ainsi en moyenne :

  • sur l’avenue Francis Blanchard : 12 710 véhicules/jour ;
  • sur l’avenue de la Gare : 11 015 véhicules/jour ;
  • sur l’avenue de la Poste, 8 805 véhicules/jour ;
  • sur la rue de Genève, 7 435 véhicules/jour et sur la rue des Terreaux, 2 285 véhicules/jour.

L’étude confirme également que les périodes de pointe du trafic se situent lors du flux pendulaire du matin qui s’amorce à partir de 7h30, avec un pic de circulation entre 08h00 et 09h00 et le soir, avec une période de pointe qui s’étale entre 17h00 et 19h00.

Cette situation s’explique par un dimensionnement du réseau routier en centre-ville qui incite les automobilistes à traverser le centre au détriment de la voie de contournement aménagée à cet effet. Ce flux parasite l’usage piétonnier du centre-ville. L’un des objectifs du projet urbain consiste donc à réorganiser les flux de véhicules afin d’apaiser la circulation en centre-ville et sécuriser le cheminement des piétons.

 

Que représente l’offre commerciale du centre-ville ?

L’offre commerciale de Gex se concentre sur trois polarités. Deux pôles en périphérie, composés principalement de grandes surfaces de vente et de commerces de services, et le centre-ville. Le centre-ville accueille 70 commerces et services de proximité. Le taux de vacance commerciale est actuellement de 8 %, concentré sur la rue du Commerce et de Genève. L’assortiment commercial est peu diversifié, on note une forte représentation des services (40 % des cellules commerciales), et des commerces de restaurations, cafés (24 % des cellules commerciales). Les autres types de commerces, alimentaires, équipement à la personne, équipement à la maison et culture-loisirs, représentent les 16 % restant.

Cette offre est aujourd’hui en perte de vitesse en raison d’une forte concurrence et d’une discontinuité commerciale marquée notamment par la pente.

Le projet urbain « du centre-ville » souhaite donner une vocation spécifique à la Place du Jura afin de diversifier l’offre commerciale et de la structurer autour d’une locomotive et d’une boucle commerciale avec le centre ancien.

 

Quelles sont les échéances à venir ?

Suite à la réunion publique de clôture de la concertation du 15 décembre 2015, les études et les discussions avec le Conseil Départemental ainsi que les contributions de la population vont permettre de continuer à avancer sur les différents scénarios d’aménagements jusqu’à en dégager le scénario préférentiel qui fera l’objet d’un échange lors d’une réunion publique début 2016. Ensuite, l’objectif est de pouvoir sélectionner un aménageur au premier semestre 2017 pour un début des travaux escompté au deuxième semestre 2017.

Site réalisé par Etat d'Esprit-Stratis, agence conseil en communication publique et concertation